Apprendre à lire sans stéréotypes ?

| popularité : 4%

Le Centre Hubertine Auclert a publié le 6 octobre sa quatrième étude comparative sur les représentations sexuées et sexistes dans les manuels scolaires.

En 2015, l'étude a porté sur les manuels de lecture du CP. Malheureusement sans surprise, le résultat de cette étude démontre "que les filles et les femmes sont très largement sous représentées. Sont dénombrées 2 femmes pour 3 hommes, soit 39% de femmes. Celles-ci sont minoritaires dans toutes les sphères, sauf dans le cadre de la parentalité et des activités domestiques. 70% des personnages faisant la cuisine et/ou le ménage sont des femmes. En comparaison, on dénombre 3% de personnages féminins exerçant un métier  scientifique, 1% se retrouve dans la catégorie « maintien de l’ordre » (gendarmes, pompiers-ières, militaires…).

Dans le domaine de « l’imaginaire », deux carrières s’offrent aux filles : « princesses » ou « sorcières », alors que les hommes restent les « rois »." (Source : Centre Hubertine Auclert)

Pour le SE-Unsa, membre du centre Hubertine Auclert, cette étude vient prouver une nouvelle fois que l'éducation à l'égalité commence dès le plus jeune âge.

Nous ne cesserons de le répéter, seul un travail collégial de tous les acteurs de l'éducation permettra aux élèves de se construire en tant que personne et d'apprendre en se libérant des stéréotypes sexistes qui touchent les filles comme les garçons.

 

Retrouvez l'étude complète du Centre Hubertine Auclert sur leur site > ICI <