Voie pro : la réforme se poursuit

| popularité : 7%
La rénovation continue dans la voie pro avec la mise en place du chef-d’œuvre en classe de 1re pro et la continuité en terminale CAP de la réalisation de celui-ci ainsi que sa présentation à la fin de cette année.
 
Lors du confinement, on a très peu entendu parler de la continuité du travail sur le chef-d’œuvre. Il faudra donc reprendre en septembre un projet débuté en tâtonnant et stoppé brutalement avec le risque qu’il ne soit plus dans la mémoire de tous. Pour nos élèves de CAP, on pourrait imaginer que, selon les cas, certains reprennent le chef-d’œuvre là où ils l’avaient arrêté et que d’autres repartent sur un nouveau thème dès septembre.
 
Par ailleurs, en plus de sa réalisation concrète, une partie non négligeable des heures affectées au projet devra être réservée à l’expression orale pour sa présentation. Si l’on retire les deux PFMP de 4 semaines et les séances de préparation à l’oral, il ne restera que peu de semaines pour finaliser les projets des élèves. De plus, les équipes qui encadrent le chef-d’œuvre en classe de terminale ne seront pas forcément les mêmes qu’en première et certains collègues devront s’adapter au plus vite à la pédagogie du chef-d’œuvre pour une mise en route rapide afin de respecter la date butoir de sa présentation courant juin.
 
Dans le dossier de presse du ministère, il est souligné que des journées banalisées supplémentaires seront proposées afin de répondre au mieux au caractère exigeant des préparations des séquences de co-intervention et de chef-d’œuvre. Cette demande avait été portée régulièrement par le SE-Unsa lors des réunions du Comité de suivi de la voie pro.
 
Le SE-Unsa souhaite, pour un bon déroulement de la première session du chef-d’œuvre en CAP, que le calendrier soit connu au plus tôt, en précisant les journées banalisées, la remontée des projets et la période de leur présentation afin de ne mettre davantage en difficulté ni les équipes ni les élèves.