PFMP et crise sanitaire : la mobilisation de tous est nécessaire

| popularité : 24%
Il va falloir beaucoup d’efforts, et ce aussi bien de la part des élèves, des entreprises que des LP, pour que l’ensemble des élèves, quel que soit le niveau ou la spécialité, puisse effectuer les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) prévues cette année.
 
Les établissements scolaires ont validé le positionnement des différentes périodes lors de leur dernier conseil d’administration. Ils n’ont alors pu tenir compte de la recommandation faite dans la circulaire tardive de rentrée qui préconisait un départ en PFMP dès le 7 septembre. Cette recommandation semble toutefois irrréaliste : on ne peut envoyer un lycéen en PFMP sans avoir auparavant a minima repris contact avec lui et surtout avoir revu certaines compétences professionnelles. Quelques séquences préalables en ateliers seront également nécessaires pour mettre en pratique le protocole sanitaire adapté à la profession et acquérir les automatismes qui seront demandés dès l’arrivée en entreprise. Quant aux lycéens dont ce serait la première PFMP, il faut s’assurer qu’ils maîtrisent les compétences sociales de base avant d’entrer dans une entreprise.
 
La recherche des lieux de stages sera impactée par la situation économique et d’éventuels confinements locaux. Le LP propose un enseignement en alternance et doit pouvoir compter sur les entreprises qui ont toujours accueilli les élèves. Cependant, il faudra prendre les devants en contactant les tuteurs au plus tôt, afin de leur présenter ce qui aura été fait en amont au sein du lycée pour s’adapter au plus près aux gestes barrières mis en place dans l’entreprise. Les entreprises, de leur côté, doivent assumer leur rôle de partenaires de la formation des futurs salariés même si la crise sanitaire et économique peut les conduire à ne pas considérer cette responsabilité comme prioritaire.
 
Pour le SE-Unsa, aucun lycéen ne doit être mis de côté. Le SE-Unsa demande que toutes les pistes soient explorées pour permettre à chacun d’accéder aux PFMP qui lui sont dues lors de sa scolarité et qui revêtent un caractère obligatoire pour valider son diplôme.