RN : ennemi de l’École émancipatrice

| popularité : 21%
En tant que syndicat progressiste, le SE-Unsa ne peut que s’opposer au projet du RN pour l’École. Les réformes qu’il propose vont, en effet, à l’encontre de toutes les valeurs que nous portons. De la mise au pas des enseignants au rejet de certaines populations, le RN porte un projet qui risque de cliver encore davantage la société en n’apportant aucune solution aux difficultés que peut rencontrer l’École.
 
 
Avec le RN, des enseignants sous contrôle
 
Le SE-Unsa considère que l’École publique laïque est le creuset de la citoyenneté et du vivre-ensemble. Dans ce cadre, la neutralité demandée aux enseignants ainsi qu’aux élèves crée les conditions propices à la confrontation des opinions et au développement de l’esprit critique.
À rebours de cette ouverture, le RN propose un contrôle accru des enseignants de la part des corps d’inspection afin de renforcer leur neutralité absolue en matière politique, idéologique et religieuse. L’objectif est bien une surveillance excessive des enseignants et la réduction de leur liberté pédagogique ainsi que leur capacité à mener des discussions critiques et constructives en classe.
 
 
Avec le RN, la répression pour seule solution
 
Le SE-Unsa est attaché à la mixité sociale et scolaire qui profite à tous les élèves et permet de construire une société plus ouverte à l’altérité où aucun n’est oublié ou stigmatisé. Aucune mesure concernant la mixité n’apparaît dans le projet du RN dont l’approche sécuritaire ne prend pas en compte les besoins éducatifs et psychologiques des élèves, ni les alternatives pédagogiques possibles pour améliorer le climat scolaire. Les élèves issus de familles défavorisées risquent d’être pénalisés doublement par les mesures portées par le RN sans qu’aucune solution de prévention ne soit proposée.
 
 
Avec le RN, tout élève différent est rejeté
 
Le projet du RN est un projet d’exclusion des plus faibles, de ceux qui sortent de la norme ou de ceux qui ont des besoins éducatifs particuliers.
Le SE-Unsa est attaché à une École qui accueille tous les élèves avec un investissement soutenu dans la formation initiale et continue ainsi que des moyens humains et pédagogiques renforcés et adaptés.
 
 
Sans le RN, pour une société plus juste
 
Le SE-Unsa considère que l’École française doit progresser vers davantage d’équité si elle veut tenir sa promesse démocratique et reconstruire un pacte de confiance avec les jeunes et leur famille. 
Nous ne pouvons donc que nous opposer à un projet d’extrême droite qui proposerait des programmes dictés par le parlement, un salaire au mérite, la mise au pas des enseignants ainsi qu’un durcissement sécuritaire contreproductif.