Journée mondiale contre l’esclavage des enfants

| popularité : 20%
Parallèlement à la journée de lutte pour l'abolition de l'esclavage (2 décembre) ou la commémoration de l'abolition de l'esclavage en France métropolitaine (le 10 mai), on "célèbre" aussi une Journée de lutte contre l'esclavage des enfants le 16 avril.
 
Cette journée a été instituée en 1995 après la mort d’un jeune Pakistanais de 12 ans qui avait tenté de dénoncer les mauvais traitements subis depuis qu'il avait été vendu pour rembourser une dette familiale.
 

Les enfants : 10 % de la main d'œuvre potentielle

Les enfants représenteraient plus de 10% du potentiel de la main-d’œuvre mondiale. Les enfants esclaves contribuent chaque année pour plus de 13 milliards d’euros au PIB mondial. « La non existence » administrative de beaucoup d’enfants favorise l’exploitation de ces derniers : En 2016, L’ONU estimait à 230 millions le nombre de jeunes dans le monde ne bénéficiant pas d’une identité reconnue par l’État.
 

Un instrument de guerre commerciale

L’esclavage des enfants est devenu un instrument de la guerre commerciale planétaire qui voit arriver dans nos linéaires habillement, chaussures de sports et autres objets manufacturés.

Certaines grosses entreprises, diffusant des marques connues dans le monde entier, exploitent des jeunes filles et jeunes garçons dans les pays les plus pauvres. Les enfants constituent ainsi le groupe de travail le plus vulnérable et le moins protégé.

Fort heureusement, d'autres entreprises s'engagent aussi dans des combats éthiques pour tenter d'éradiquer ce fléau.