Nouveau lycée : un round après l’autre

| popularité : 70%

 
Malgré l’« élan » présidentiel, construire le bac et le lycée du 21ème siècle est plus facile à dire qu’à faire.
Des intentions à la réalisation, il y a plus d’un pas à franchir pour un gouvernement, plus d’une partie de bras de fer à mener pour les représentants des personnels.
 
Après d’âpres discussions avec le ministère en mars pour arrêter l’architecture du nouveau bac, c’est la nouvelle organisation des enseignements du lycée qui vient de se jouer en avril.
 
Suite à de nombreux échanges avec le ministère, jusque dans les dernières heures précédant le Conseil Supérieur de l’Éducation du 12 avril, le SE-Unsa a réussi à faire entendre plusieurs de ses préoccupations pour obtenir des améliorations concrètes du projet initial pour les élèves et les personnels.
 
Ce nouveau round a permis au SE-Unsa, de reconquérir des marges horaires pour une offre de formation suffisamment variée dans les établissements, de l’accompagnement personnalisé et des groupes à effectif réduit.

Il a aussi fallu peser pour que le nouvel enseignement de seconde « sciences numériques » devienne également technologique avec un horaire d’1h30 contre 1h prévue initialement et prépare ainsi à la fois à la voie générale et à la voie technologique du lycée.
La révision de la série STMG est également reportée plutôt que traitée à la va-vite.

Au-delà, plusieurs difficultés demeurent pour la voie technologique pour lesquelles le SE-Unsa continuera à faire des propositions constructives.
 
Au final, les grilles horaires du nouveau lycée n’hypothèquent pas d’emblée la réforme. Mais il y a encore beaucoup d’étapes avant la concrétisation du dépassement de la hiérarchie de voies et des séries, d’un choix progressif et positif de spécialités par les élèves sans enfermer les choix d’orientation, et in fine, d’une meilleure réussite de tous les élèves.

A l’échelle nationale, la construction des programmes est à venir.
Localement, la répartition des moyens sera à suivre de très près en lien avec les équipes des établissements.