Les PLP nous ont dit (mars-avril 2016)

| popularité : 1%
Le ministère a animé en 2015-2016 des groupes de travail autour du bilan des réformes des lycées, de la seconde professionnelle et du CAP. Le SE-Unsa a interrogé via son site internet et ses lettres en ligne les PLP sur d’éventuelles propositions.

Les PLP qui ont répondu à cette enquête sont très majoritairement syndiqués au SE-Unsa (78,8 %) et exercent plutôt en enseignement professionnel (61,4%).

Quelques résultats sont assez  tranchés :

  • 73,5 % des collègues interrogés sont favorables à la généralisation d'une période de consolidation de l'orientation en début de seconde professionnelle.
  • 82,6 % des collègues interrogés pensent que le nombre de semaines de PFMP de 22 semaines sur les trois années de bac pro ne doit pas être réduit.
  • 80,3 % des collègues interrogés pensent que la réduction du nombre de semaines de PFMP en seconde n’est pas souhaitable.
  • Pour 81,8 % des collègues interrogés, il est souhaitable que des places soient réservées en priorité en BTS pour les bacheliers professionnels qui désirent poursuivre leurs études après le bac.

Sur les autres questions les résultats sont plus partagés même si des majorités se dégagent souvent. Les résultats détaillés :

Socle commun de compétences, de connaissances et de culture. Certains élèves entrent en seconde bac pro ou CAP sans avoir validé le socle. La validation du socle à la fin de l'année de seconde professionnelle est-il un objectif à poursuivre pour ces élèves ?

Accompagnement personnalisé (AP) en CAP. Vous parait-il pertinent de prévoir deux heures d'AP par semaine (soit 72 heures par an) dans chaque année de CAP ?

59,8 % pensent qu’il serait pertinent de prévoir deux heures d'AP par semaine dans chaque année de CAP. Les CAP n’ont en effet pas été rénovés en même temps que les bacs et n’ont pas d’horaires dédiés à l’AP, ce serait sans doute pertinent de le prévoir.

Consolidation de l'orientation en seconde. Afin de favoriser une orientation progressive, êtes-vous favorable à la généralisation d'une période de consolidation de l'orientation en début de seconde professionnelle ?

73,5 % sont favorables à la généralisation d'une période de consolidation de l'orientation en début de seconde professionnelle. D’ailleurs, la nouvelle circulaire 2016-055 du 29 mars 2016 va dans ce sens. Elle prévoit une période de consolidation de l'orientation dès la rentrée 2016 pour tous les élèves qui entrent en seconde professionnelle et en première année de CAP. Elle devrait donc recevoir un accueil favorable du côté des enseignants.

Seconde à champ professionnel. Pour permettre une orientation plus progressive et choisie, le ministère pourrait proposer de développer les classes de seconde à champ professionnel. Cela vous parait-il une bonne proposition ?

Et pour les CAP ?

 

Secondes indifférenciées. Afin de laisser plus de temps pour une orientation choisie aux élèves entrant en seconde pro ou GT et ainsi lutter contre le décrochage généré par une orientation subie, le ministère pourrait proposer d'organiser de manière expérimentale des secondes complètement indifférenciées avec des enseignements professionnels proposés sous forme d'enseignement d'exploration. Cela vous parait-il une bonne proposition ?

Période de formation en milieu professionnel (PFMP). Le nombre de semaines de PFMP de 22 semaines sur les trois années de bac pro doit-il être réduit ?

 

82,6 % pensent que le nombre de 22 semaines de PFMP sur les trois années de bac pro ne doit pas être réduit, même en seconde (80,3 %). Contrairement à d’autres organisations syndicales, le SE-Unsa n’a jamais revendiqué une telle diminution. Néanmoins, vu le jeune âge des lycéens pro en seconde, c’est sans doute sur la préparation et le contenu des PFMP en seconde qu’il faut travailler.

Période de formation en milieu professionnel (PFMP) en seconde. Réduire le nombre de semaines de PFMP en seconde est-il souhaitable ?

Articulation CAP/bac pro. Tout élève ayant obtenu un CAP devrait-il pouvoir poursuivre sa formation en 1ère pro (dans le cas où les métiers seraient connexes) ?

Diplôme intermédiaire Afin de réduire le poids des évaluations certificatives, êtes-vous d'accord pour supprimer le diplôme intermédiaire du cursus bac pro 3 ans ?

 

Seulement 49,2 % sont d'accord pour supprimer le diplôme intermédiaire du cursus bac pro 3 ans. Les PLP se disent souvent submergés par le nombre de situations de contrôle en cours de formation, notamment en première. Pourtant ils sont encore nombreux à défendre l’existence du diplôme intermédiaire…

Lien avec le post bac. Pensez-vous qu'il est souhaitable que des places soient réservées en priorité en BTS pour les bacheliers professionnels qui désirent poursuivre leurs études après le bac ?

Pour 81,8 %, il est souhaitable que des places soient réservées en priorité en BTS pour les bacheliers professionnels qui désirent poursuivre leurs études après le bac. Le SE-Unsa soutient depuis plusieurs années la mise en place de quotas de places réservées aux bacheliers pro en BTS. Il continuera à le faire.

Le SE-Unsa remercie les collègues qui ont répondu à cette enquête. Ils peuvent compter sur nous. Nous  tiendrons compte des résultats pour enrichir nos interventions auprès du ministère lors de la conclusion des groupes de travail.

(*) Enquête réalisée en mars avril 2016. 132 réponses complètes ont été exploitées. Les résultats complets sont en ligne sur le site du SE-Unsa.