Rentrée pédagogique en élémentaire : cadre flou et peu utile

| popularité : 19%
Cette rentrée 2020 est hors normes et comme cela était prévisible, les recommandations et outils proposés par la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) ne sont pas à la hauteur des enjeux, voire inutiles. Voici un tour d’horizon rapide…
 
Tout d’abord on remarque ce qui manque, c’est-à-dire des adaptations des programmes. En effet, la « continuité pédagogique » n’a pas permis de travailler normalement, il y a forcément des notions à revoir, à compléter, à rattraper et le temps n’étant pas extensible il aurait été appréciable d’avoir un allégement conséquent des programmes. Ceci étant constaté et à l’impossible nul n’étant tenu, chaque équipe pourra en toute indépendance décider ce qui sera ou non laissé de côté, ce qui risque de creuser un peu plus les écarts entre les écoles ! 
 
On trouve sur Eduscol des « priorités pédagogiques et outils de positionnement pour la période septembre-octobre » c’est-à-dire pour chaque niveau des « priorités et ressources » et des « outils de positionnement » (des évaluations) en français et en maths.
C’est plutôt léger mais de bon sens, les priorités peuvent guider ou permettre de vérifier qu’on n’a rien oublié d’essentiel, les évaluations en version modifiable peuvent être utiles. On aurait aimé que les documents soient aussi disponibles dans un format libre et pas seulement en « docx » dans l’idéal. Précisons que ces outils sont bien facultatifs, seules les évaluations nationales habituelles CP et CE1 sont obligatoires.
 
En cas de fermeture des écoles, généralisée ou ciblée, on a aussi un « plan de continuité pédagogique », il s’agit d’un canevas qui ne répond en aucun cas à toutes les questions très concrètes qui se posent pour la rentrée avec une circulation active du virus mais qui a le mérite de fixer un cadre.
Seule nouveauté notable par rapport à la dernière fois, il est clairement précisé qu’en cas d’accueil des élèves à temps partiel « la présence des élèves aux cours en présentiel est obligatoire et n’est pas laissée à l’appréciation des familles ». Les outils pouvant être utilisés sont les ENT, ma classe à la maison du CNED et Lumni de France TV.
Nous ne pouvons donner un avis sur les cours proposés par le CNED sur « la classe à la maison » car ils ne sont pas déjà disponibles au moment où nous écrivons cet article. Le site de Lumni permet de retrouver les vidéos des émissions scolaires, ce qui peut être utile. Rien de nouveau pour ces ressources nationales qui n’ont pas toujours convaincu de leur pertinence lors du confinement. Après pour les autres ressources rien de précis, pas d’interdiction formelle de principe non plus et heureusement car rien ne garantit que les ENT, quand il existent dans les écoles, seront fonctionnels. 
 
L’accompagnement du ministère n’est pas à la hauteur des besoins des élèves et des attentes des équipes pédagogiques.
Ces dernières vont devoir une fois encore faire avec les moyens du bord, et surtout leur créativité et leur passion professionnelle. L’autonomie professionnelle sera une fois de plus indispensable. Espérons que la hiérarchie de proximité saura la soutenir sans l’entraver. 
 
>> Retrouver des ressources concrètes pour préparer la rentrée dans la rubrique dédiée sur notre blog pédagogique « École de demain »