Nomination : un idéologue conservateur à la tête du Conseil supérieur des programmes

| popularité : 12%
Créé en 2013, le Conseil supérieur des programmes (CSP) a été pensé comme une instance en charge de la construction des programmes scolaires. Il émet également des avis sur le contenu des examens nationaux et des concours de l’enseignement. Récemment, le ministre de l’Éducation nationale a nommé à ce poste une personnalité très conservatrice proche des milieux catholiques traditionnalistes et qui a montré, par le passé, une certaine aversion pour le dialogue social.
 
À la suite du départ de Souad Ayada, le ministre de l’Éducation nationale a nommé Mark Sherringham à la tête du CSP, un inspecteur général qui évolue depuis longtemps dans les cabinets ministériels, et qui était déjà à la manœuvre en 2008 à l’occasion de la suppression des IUFM.
Même si le SE-Unsa ne conteste aucunement le droit de M. Sherringham d’affirmer sa foi, notamment dans de nombreuses revues catholiques, la question de l’impartialité du nouveau président du CSP est posée.
En effet, en 2020, alors en charge de la réforme des Inspe, il s’est mobilisé pour former les établissements d’enseignement privé hors contrat à réussir leurs inspections. De plus, comme le précise Charlie Hebdo, « Mark Sherringham, a pesé de tout son poids pour que de chères têtes blondes scolarisées dans un lycée hors contrat traditionaliste obtiennent leur bac, contre l’avis du recteur de Rennes, qui estimait qu’ils n’avaient pas le niveau ».
Le SE-Unsa avait soulevé ce problème : lire l’article 
 
Pour achever ce portrait inquiétant, rappelons que M. Sherringham a été une des chevilles ouvrières de la réécriture des programmes de primaire en mai 2008, réécriture très idéologique, imposée contre l’avis unanime des représentants des enseignants au Conseil supérieur de l’éducation. Ce qui en dit long sur sa conception du dialogue social.
 
Le SE-Unsa accueille donc très négativement cette annonce : la présidence du CSP demande des capacités de dialogue et d’impartialité qui ne sont pas réunies à travers cette nomination.
 
En savoir plus :