Rénovation du baccalauréat professionnel "GA" en "AGOrA"

| popularité : 11%
Le très attendu nouveau Bac GA s’appellera AGOrA (Assistance à la gestion des organisations et de leurs activités). C’est le premier bac professionnel en nombre de candidats (26000 élèves, majoritairement des filles), avec un taux de réussite moyen de 78 % pour l’ensemble des apprenant·e·s.
 
Sa rénovation a commencé le 9 juillet 2019 lors d’une plénière de la  16e CPC1. Pour sa mise en place, de nombreuses auditions ont eu lieu avec de nombreux partenaires : associations, collectivités, PME, grandes entreprises, pôle emploi, tuteurs de PFMP2… Des visites ont été organisées dans certains lycées professionnels pour y observer les pratiques. Une enquête auprès de 25 branches professionnelles a même été réalisée.
 
La présentation du diplôme rénové a eu lieu en février 2019. Un moment d’échange avait été organisé en juin 2019 avec l’ensemble des organisations syndicales. Le 5 juillet, après sa présentation en séance plénière, la CPC a voté favorablement pour cette rénovation.
Cette rénovation des contenus du bac pro AGOrA a pour but :
  • d’améliorer sa lisibilité par les familles et les professionnels
  • de faciliter une insertion plus large dans tous types d’organisations (petites ou grandes organisations, services publics, associations…)
  • de permettre aux élèves de poursuivre des études.

Le référentiel des activités professionnelles
 
Il a été conçu pour répondre aux attentes des professionnels. 
Les activités sont réparties dans 3 pôles
  • Pôle 1 : Gestion des relations avec les clients, les usagers et les adhérents
  • Pôle 2 : Organisation et suivi de l’activité de production (de biens ou de services)
  • Pôle 3 : Administration du personnel
    pour ce 3e pôle, il ne s’agit pas de la gestion du personnel
À chaque pôle, correspond un bloc de compétences (12 par bloc) avec les indicateurs d’évaluation des compétences.
La comptabilité sera de nouveau enseignée en particulier pour répondre aux besoins des petites entreprises.
 
 
Le contenu des unités constitutives professionnelles
 
À chaque pôle professionnel correspondra une épreuve, ce qui fera 3 épreuves au total.
À aucun moment, une même compétence ne sera évaluée dans 2 blocs différents.
 
Les épreuves écrites terminales se feront sur le pôle 2, car il sera plus facile de diversifier les sujets, et les compétences qui la composent s’y prêtent davantage. Les autres pôles seront évalués en CCF. L’épreuve U31 ne sera pas un examen à proprement parler mais  un échange avec le candidat sur ses connaissances et pratiques professionnelles.
 
En ce qui concerne le CCF, il n’est plus prévu d’utiliser CERISE pro, ainsi que le passeport professionnel. Une grille nationale des évaluations sera mise en annexe pour les pôles 1 et 3. Reste cependant à préciser ce qui est entendu par « projet professionnel ».
L’atelier rédactionnel n’apparait plus dans le RAP3 car d’après le ministère il n’a jamais atteint son objectif. Mais en toute logique, il devrait trouver une place  dans la co-intervention.
 
 
La coloration possible de ce diplôme
 
Il a été confirmé lors de ce Conseil supérieur de l'Éducation, que celle-ci ne sera jamais imposée. Ce sont  les équipes pédagogiques volontaires à la suite du dépôt d’un projet auprès du rectorat, qui pourront mettre en place une coloration spécifique. Cette coloration pourra être faite  pour un groupe d’élèves, sur une période précise du cursus voir lors de la PFMP. Cette coloration pourra se faire dans des secteurs ciblés en fonction du bassin d’emploi.
 
Différentes expérimentations ont été conduites dans les secteurs tels que l’administration publique, les hôpitaux, les agences immobilières, les mutuelles, le secteur de l’hôtellerie …
 
Avec toutes ces possibilités de coloration liées au caractère transversal des métiers auquel forme le Bac pro AGOrA, la présence de cette spécialité dans une famille de métiers avec logistique et transport est-elle vraiment pertinente ? La question est posée.
 
Le nombre de semaines de PFMP  reste inchangé à 22 semaines. Un « kit de survie » pour la 1ère période sera proposé afin que celle-ci ne se limite pas « à la cafetière et la photocopieuse ».
 
Le SE-Unsa souligne que la mise en place de ce diplôme  va se faire dans un contexte très particulier. En effet un plan RH est censé accompagner cette restructuration pour les personnels. Cependant, la qualité de l’accompagnement RH est très variable selon les académies. Un plan de formation aux nouveaux contenus sans savoir si certains enseignants retrouveront un poste dans leur spécialité  dans les années à venir risque d’être assez mal accueilli.
 
 
1 Commission paritaire consultative.
2 Période de formation en milieu professionnel
3 Référentiel des activités professionnelles