Bac GT : le contrôle continu implique un travail collectif qui doit être facilité et reconnu

| popularité : 17%
Le SE-Unsa adresse un courrier au ministre de l’Education nationale suite à ses propositions pour « simplifier » le contrôle continu au baccalauréat général et technologique.
 
Pour rendre le contrôle continu fiable et équitable, un travail collectif exigeant devra être mis en place. Il faudra construire un cadre partagé tout en laissant à chaque enseignant la liberté pédagogique indispensable dans la construction des apprentissages.
 
Ce travail collectif nécessite du temps et un engagement professionnel soutenu. C’est pourquoi le SE-Unsa demande au ministre d’annoncer au Conseil Supérieur de l’Education du 8 juillet la libération de 2 demi-journées au début de l’année scolaire prochaine et le maintien d’une indemnité de contrôle continu pour les enseignants des disciplines du tronc commun.