Migrants : restons dignes et humains !

| popularité : 11%
Les 629 migrants secourus en Méditerranée par le navire Aquarius, au large des côtes italiennes, ont rejoint l'Espagne, seul pays qui a accepté de les accueillir. Cette décision a mis un terme au bras de fer engagé avec l’Italie et Malte, qui refusaient de les laisser accoster.
 

Le navire humanitaire Aquarius de l’association française SOS-Méditerranée recherchait un port pour débarquer les migrants naufragés qu’il avait recueillis en mer.

Dans une premier temps l'accostage en Sicile avait été refusé par le nouveau ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini (extrême droite) mettant ainsi en œuvre une promesse de campagne électorale.
L’Espagne a finalement proposé d’accueillir les migrants. Le socialiste Pedro Sanchez a en effet fait valoir qu’il était du devoir de son pays de remplir ses engagements internationaux en matière de crise humanitaire.
Peu avant l’annonce du déblocage de la situation et alors que les autorités françaises n’avaient toujours pas réagi, les responsables politiques corses avaient proposé d’accueillir le navire.
Le mutisme du gouvernement français tout au long de cette crise interroge sur la politique migratoire de notre pays.

Pour le SE-Unsa, il est invraisemblable que la France, qui accueille 84 millions de touristes chaque année, ne soit pas capable de venir en aide à 629 personnes en situation de détresse dont des enfants. Désormais, l'Europe doit faire face à son histoire en fixant une politique migratoire commune digne, humaine et responsable.