8 mars : plus que jamais, le SE-Unsa soutient la Journée internationale des droits des femmes

| popularité : 14%
La 45e édition de la Journée internationale des droits des femmes a pour thème « l’égalité aujourd’hui pour un avenir durable » alors que le monde connaît de multiples crises. En effet, celui-ci fait face au bouleversement climatique, subit encore la pandémie de la Covid-19 et l’Europe connaît la guerre sur son sol avec une résonance mondiale.
 
 
Premières victimes du bouleversement climatique
 
Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a démontré que le bouleversement climatique accroît les inégalités de genre. En effet, celui-ci impacte plus directement les personnes en situation de précarité et les femmes constituent 70 % du 1,2 milliard de personnes qui ont un revenu inférieur à 1 dollar par jour. En outre, selon l’ONU, elles ont 14 fois plus de risques de mourir dans le cadre d’une catastrophe naturelle ; par exemple, 80 % des victimes indonésiennes du tsunami de 2004 étaient des femmes.
 
 
Accroissement des inégalités entre les sexes
 
De plus, les inégalités entre sexes se sont creusées dans 55 pays sur 153 en 2021 selon une étude du Forum économique mondial. La crise sanitaire a fortement impacté les secteurs employant le plus les femmes, engendrant une certaine précarisation. Les confinements ont vu les violences familiales augmenter et l’interruption scolaire dans les zones où les filles accédent déjà difficilement à l’école risque d’avoir des conséquences sur leur émancipation.
 
 
Risques accrus de violence
 
De surcroît, les filles et les femmes connaissent des risques accrus de violences lors des conflits armés. Ceux-ci rendent également plus difficiles l’accès à la santé et à l’éducation avec les destructions d’infrastructures rendant les déplacements difficiles et dangereux. Selon l’ONU, le taux de mortalité maternelle est 2,5 fois plus élevé en zone de guerre et les filles ont 90 % moins d’opportunité que les garçons d’entreprendre des études secondaires. 
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Pour le SE-Unsa, cette journée internationale pointe l’indispensable remobilisation pour les droits des femmes pour un avenir durable. 
Celui-ci ne pourra exister que si tous les êtres humains y vivent à égalité en droits et en dignité. Or, l’urgence climatique, la crise sanitaire et les guerres aggravent les inégalités de genre concernant les conditions de vie, les formations, le travail et l’émancipation de celles qui constituent la moitié de l’humanité.
 
 
> > Ressources en ligne
 
- Histoire des droits des femmes en France
- La place des femmes dans la société française
- Pour en finir avec les inégalités et les préjugés
- Les violences faites au femmes
- Les filles et les femmes dans le monde
 
Journée internationale des droits des femmes, ministère de l’Éducation nationale