Violences faites aux femmes : on passe à l’orange !

| popularité : 1%





 


En 1999, le 25 novembre a été proclamé « Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes » par l’ONU.

Pour mieux informer l’opinion publique sur ce fléau mondial, le secrétaire général des Nations Unies vous invite cette année à «  Oranger VOTRE quartier » entre le 25 novembre et le 10 décembre, date de la Journée internationale des droits humains.

Résolument engagé pour l’égalité entre les femmes et les hommes, le SE-Unsa soutient cette initiative et invite ses adhérents à y participer.

Rendez visite à vos proches voisins, aux magasins près de chez vous, aux magasins d’alimentation situés au coin de votre rue, aux stations d’essence, aux cinémas locaux, aux salons de coiffure, aux librairies et aux bureaux de poste.

Projetez des lumières orange et accrochez des drapeaux orange dans les monuments locaux, « colorez d’orange» votre supermarché local, les écoles, les événements sportifs, attachez des rubans orange là où cela est permis et organisez des «marches orange» le 25 novembre.

Pour en savoir plus : http://www.un.org/fr/events/endviolenceday/


Pourquoi cette journée ?

Parce que :

  • La violence contre les femmes est une violation des droits de l’homme.
  • La violence contre les femmes résulte d’une discrimination à l’égard des femmes, tant dans le droit que dans les faits, ainsi que de la persistance d’inégalités entre hommes et femmes.
  • La violence contre les femmes a de lourdes conséquences et peut empêcher la réalisation de progrès tels que l’élimination de la pauvreté, la lutte contre le HIV/sida et la paix et la sécurité.
  • La violence contre les femmes et les filles n’est pas inéluctable et sa prévention est non seulement possible mais essentielle.