Report du DNB : évitons les coups de chaud !

| popularité : 4%
Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé le lundi 24 juin le report des épreuves du diplôme national du brevet, prévues le jeudi 27 et le vendredi 28 juin, à la date du lundi 1er et du mardi 2 juillet. Ce report intervient alors que les prévisions météorologiques annoncent une période de canicule dans toute la France cette semaine.
 
Le SE-Unsa est favorable à ce report et a demandé des mesures spécifiques pour les examens et pour la santé des personnels.
 
Ce que le ministre a dit
Les épreuves du brevet sont reportées, les élèves recevront une nouvelle convocation pour les 1er et 2 juillet.
Les dates d’annonce des résultats, du 8 au 10 juillet, sont maintenues.
Les établissements ne seront pas fermés.
Seule la métropole est concernée, les académies d’outre-mer conservent les mêmes dates et utiliseront les sujets de secours.
Les autres examens ne sont pas concernés.
 
Ce qu’il faut encore préciser
La correction des épreuves du DNB sera assurée dans la semaine mais à quelle date ? Sur une journée ou deux ?
Les nouvelles dates de correction peuvent poser des problèmes en termes d’organisation pour les personnels.
Il est important que les jurys puissent se réunir vendredi 5 juillet pour éviter le recul des dates de départ en vacances. Est-ce que ce sera possible ?
Quant aux épreuves de rattrapage du 16 et du 17 septembre, elles nécessiteront de prévoir le passage d’un nombre plus important d’élèves. Le ministre a parlé de « motifs sérieux d’absence ». Cette notion devra être précisée.
 
Ce que demande le SE-Unsa
Le SE-Unsa avait demandé, par communiqué de presse, des mesures spécifiques pour les examens, et pour la santé des personnels, dans ce contexte de canicule. Lire aussi : http://enseignants.se-unsa.org/Ecole-et-canicule-il-faut-aller-au-bout-de-la-logique-de-precaution
 
 
L'avis du SE-Unsa
Pour le SE-Unsa, le report pose des problèmes pour la préparation de la rentrée, alors que des réunions des équipes pédagogiques sont prévues la dernière semaine, dans la plupart des établissements. Ces réunions pourraient se tenir à la place des épreuves reportées, jeudi 27 et vendredi 28 juin.
 
Plus largement,  l’école doit mieux s’adapter face aux fortes chaleurs : architecture et équipements favorisant la fraîcheur, recommandations pratiques prévues à l’avance, en fonction d’indicateurs de température bien définis, pour la santé des élèves et des personnels, notamment pour ceux dont la situation est fragile (grossesse, maladie, handicap…).