Le SE-Unsa s’engage pour l’École de la République et contre l’extrême droite

| popularité : 15%
L’École promue par l’extrême-droite est celle du passé mythifié où auraient régné obéissance, soumission et méritocratie. Le programme éducatif du Front national est un piège à vote nostalgique qui transformerait notre école en une centrifugeuse sociale voire ethnique destinée à exclure les élèves les plus fragiles, notamment en assénant des heures pléthoriques de français aux plus jeunes, en renonçant au collège unique, en envoyant en apprentissage dès 14 ans, en excluant les enfants et les jeunes au regard de la situation de leur parents sur le sol français. Il faut y ajouter une bonne dose d’autorité rétablie à coups de baguette magico-idéologique ou d’amour de la France garanti par l’apprentissage du roman national.

Dans le programme du Front national, les élèves et leurs besoins, l’ambition de réussite pour tous, l’engagement pédagogique au quotidien sont niés ou au mieux moqués.

Au SE-Unsa, nous pensons au contraire que les pédagogies qui amènent les élèves à interroger le réel, développer leurs compétences et exercent l’esprit critique sont nécessaires. Émanciper par le savoir, par des pédagogies de progrès, dans un cadre préservant la liberté de conscience des enfants, c’est de l’ADN de notre syndicat.

Le SE-Unsa s’engage et appelle à utiliser le vote Macron pour que l’extrême droite soit battue le 7 mai prochain.