Le CSE soutient largement la réforme du collège

| popularité : 16%
 
Le Conseil Supérieur de l'Education a très majoritairement approuvé la réforme du collège (décret = 51 pour - 25 contre - 1 abstention, arrêté = 50 pour - 25 contre - 1 abstention).
 
 

Représentant l’ensemble de la communauté éducative, il a adhéré aux principes qui sous-tendent la réforme : plus de moyens pour TOUS les élèves plutôt que de les réserver à quelques uns, plus de liberté pédagogique et d’espaces d’initiative pour TOUTES les équipes, plus de diversité des modalités d’enseignement pour accrocher davantage d’élèves.

Le SE-Unsa, qui soutient ces principes, a travaillé réunion après réunion pour que cette réforme soit portée par les équipes existantes. Stabiliser les postes et conforter les collègues dans leur expertise pédagogique sont indispensables pour la réussite de la réforme.

Le SE-Unsa, qui est le seul syndicat à avoir tenu les comptes des moyens promis, a obtenu :

- l’intégration des EPI dans les horaires disciplinaires pour plus de sécurité

- l’augmentation de l’horaire de LV2 et le maintien de l’horaire de LV1

- l’encadrement de la modulation horaire sur le cycle et de la répartition entre EPI et accompagnement

- 2 heures de plus par cohorte dans la DGH ( un demi-poste pour un collège moyen).

Il a défendu le fléchage vers les sciences expérimentales et la technologie de moyens pour les groupes à effectif réduit. Il n’a pas obtenu son inscription dans la grille horaire mais il figurera dans la circulaire de mise en oeuvre.

Ainsi, la réforme du collège peut maintenant être préparée par chaque équipe dans la sérénité. La formation et l’accompagnement des établissements est d’ores et déjà programmée. La rentrée 2016 sera la rentrée du changement nécessaire, voulu et choisi.

Le SE-Unsa continuera à porter la réforme avec exigence.