Inclusion scolaire : noir est le livre, noire est la pensée

| popularité : 8%
En publiant un « Livre noir de l’inclusion systématique des élèves dans les écoles parisiennes », le syndicat Snudi-FO franchit un pas supplémentaire dans la remise en cause de la scolarisation de droit de tous les enfants. Le SE-Unsa tient à dénoncer cette démarche qui consiste à agglomérer des difficultés réelles, non pas pour qu’elles soient résolues, mais pour qu’on revienne in fine sur le principe fondamental de la loi de 2005.
 
Au SE-Unsa, nous avons soutenu la loi de 2005 et sa démarche d’école inclusive. Toute notre histoire syndicale porte ce projet d’une École où chacun a sa place, d’une École qui est une promesse pour tous.
 
Bien caché derrière un recensement de difficultés, FO déroule son hostilité à l’inclusion et tente d’entrainer les enseignants  vers une vision de l’École dont on pourrait exclure celles et ceux qui en empêcheraient la bonne marche.
 
Oui, de nombreuses questions se posent au quotidien pour réussir cette inclusion. Ces questions se posent aux enseignants, aux élèves et à leurs familles. Nous devons tout faire pour réussir l’inclusion et certainement ne pas y renoncer. C’est ce que font les équipes.

Le SE-Unsa est aux côtés de nos collègues qui tous les jours se mobilisent pour réussir l’inclusion, pour faire reconnaître leur engagement et entendre les besoins quand les difficultés se cristallisent. Nous agissons localement comme nationalement en interpelant les autorités sur les améliorations nécessaires pour favoriser l’inclusion des élèves en situation de handicap notamment en ce qui concerne les actions de formation et les collaborations renforcées avec les professionnels de la santé. Nous sommes mobilisés pour réussir l’inclusion.
 

Face à la progression, notamment dans les urnes, du repli et du rejet, notre projet pour une société ouverte et bienveillante n’admet aucun sombre rétrécissement.