Homophobie en milieu scolaire : tous concernés !

| popularité : 6%

Le rapport annuel de SOS Homophobie recense une augmentation de 78% des témoignages d’actes homophobes entre 2013 et 2014.

Plus spécifiquement, les cas signalés en milieu scolaire ont augmenté de 25%. Si deux tiers des auteur-e-s des agressions sont des élèves, il est inquiétant de noter que dans plus d’1 cas sur 5, il s’agit d’un membre (homme ou femme) du personnel enseignant et éducatif.

"Notons par ailleurs que lorsque l’auteur-e d’une agression est un-e membre du personnel [...] (23 % des cas), l’acte LGBTphobe rapporté a quasi systématiquement lieu dans un établissement privé confessionnel. Dans ce cas, l’acte en question prend généralement la forme d’une discrimination ou d’insultes à peine voilées et glissées, par exemple,dans un discours traitant d’éducation sexuelle ou du débat sur le mariage pour tou-te-s."*

*extrait du rapport sur l’homophobie 2014

La majorité des victimes sont des élèves (65%), mais les personnels de l’Éducation nationale sont aussi visés par les actes homophobes (13% des victimes).

Pour le SE-Unsa, les discriminations homophobes sont inadmissibles à l’École, lieu privilégié de l’enracinement de l’idée laïque et républicaine. C’est l’éducation au vivre ensemble, à l’égalité, et l’acceptation a priori de toutes les singularités qui permettront de faire reculer durablement les discriminations.

Consulter le rapport annuel 2014 de SOS Homophobie > ICI <