Erasmus+ : gain d’employabilité

| popularité : 2%
Développement de l’employabilité et renforcement des aptitudes citoyennes au cours d’une mobilité Erasmus +.
 
L’employabilité selon l’OIT (Organisation internationale du travail) recouvre « l’aptitude de chacun à trouver et conserver un emploi, à progresser au travail et à s’adapter au changement tout au long de la vie professionnelle ». L’amélioration de l’employabilité passe par le développement des compétences transversales, pour s’adapter aux évolutions des métiers et du marché du travail. C’est ainsi que la lutte contre l’exclusion sociale et la promotion de la citoyenneté active sont au cœur du programme Erasmus+. La note n°4 de l’observatoire Erasmus+ explore ces deux thématiques « employabilité et citoyenneté » à partir de 2 programmes : Mobility tools et le rapport du participant au programme Erasmus+. Une partie du rapport porte sur les compétences transversales, les capacités ou les aptitudes que l’apprenant aurait ou non améliorées.
Ce sont 56 000 jeunes de l’enseignement et de la formation professionnelle (EFP) et de l’enseignement supérieur qui sont partis en mobilité au cours de l’année 2015-2016. La France est le 1er pays d’envoi dans l’enseignement supérieur (41 000) et le 2e pour la mobilité dans l’EFP (15 000). Plus de 85% estiment que leur confiance en soi, leur sérénité, leur ouverture d’esprit, leur adaptabilité et leur autonomie se sont renforcées. Dans le même temps, les aptitudes citoyennes et les valeurs démocratiques se sont développées.
Que ce soient les jeunes en EFP ou en enseignement supérieur, tous perçoivent une forte amélioration de leur employabilité. Néanmoins ces perceptions varient en fonction des filières de formation, des types et des durées de mobilités.
 
En savoir plus en lisant le dossier sur ce sujet sur le site d'Erasmus