Éducation à la sexualité : il y a urgence !

| popularité : 3%

Il y a urgence à adopter un plan national d’éducation à la sexualité. C’est le constat réalisé par le Haut Conseil à l’Egalité (HCE) dans son dernier rapport. Le SE-Unsa partage cet avis. L’éducation à la sexualité tout au long de la scolarité est indispensable pour lutter contre les stéréotypes, le sexisme et l’homophobie.

Face aux tabous de la société et à la diversité des informations qui peuvent circuler, l’Ecole doit fournir aux jeunes un espace d’information fiable, d’échange serein et sans jugement sur les sujets qui les préoccupent.

Le HCE relève 4 grandes priorités d’actions :

-Mieux connaître et reconnaître la sexualité des jeunes

-Renforcer la politique interministérielle d’éducation à la sexualité

-Organiser, financer, évaluer et renforcer la visibilité de l’action de l’Education nationale en matière d’éducation à la sexualité

-Responsabiliser les autres espaces clés de socialisation des jeunes hors-école pour prendre en compte leur parcours de vie.

 

Le SE-Unsa membre du Groupe National d’Information et d’Education à la Sexualité (GNIES) interpelle depuis plusieurs années les pouvoirs publics sur l’importance d’une réelle politique d’éducation à la sexualité. Cette thématique ne doit être cantonnée au seul domaine des Sciences de la Vie (SVT).

L’Ecole ne peut agir seule, c’est toute la société qui doit évoluer pour lever les tabous et lutter contre le sexisme et les discriminations liées à l’orientation sexuelle.

 

Accès au rapport relatif à l’éducation à la sexualité du HCE en cliquant sur l’image ci-dessous ou > ICI <