Au revoir B2i, bonjour PIX !

| popularité : 3%
Le B2i a vécu, obsolète et trop focalisé sur les aspects techniques… Le projet PIX qui va le remplacer est plus ambitieux et constitue une vraie nouveauté en France !

 
Un service public

En effet issu d’un GIP (Groupement d’Intérêt Public) PIX est un service public en ligne d’évaluation, de développement et de certification des compétences numériques des collégiens, lycéens, étudiants, professionnels, citoyens…. et son code source est libre.
Il permet de certifier les compétences numériques de tout un chacun, au fil de son parcours scolaire et professionnel, et cela gratuitement. Grâce à cette initiative publique, nous échappons à des certifications numériques payantes,  qu’auraient proposées les GAFAM, sur le modèle du célèbre TOEIC pour l’anglais (Test of English for International Communication) qui coûte 113 € par étudiant et dont le test est créé et administré par un organisme privé basé aux États-Unis.
 
 
Une plateforme collaborative et motivante

PIX permet d’évaluer, de développer et de certifier ses compétences numériques en ligne de façon très motivante. Il ne s’agit pas de QCM mais de tâches complexes à résoudre sous forme de défis. Un algorithme adapte la difficulté de l’exercice suivant en fonction de la réussite au précédent et permet ainsi un parcours personnalisé.
Quand on sait en plus que chaque exercice proposé est décliné en plusieurs versions et que chacun peut contribuer à son amélioration ou en proposer de nouveaux on est séduit par la démarche.
Une version bêta grand public permet à chacun de se tester Vous pouvez d’ores et déjà l’explorer. La version pour l’enseignement, “PIX orga”, devrait être disponible dans le courant du mois de novembre prochain. Elle permettra aux enseignants du collège et du lycée d’y faire travailler leur élèves et de suivre leur évolution.
 
 
Un cadre européen

PIX s’appuie sur le cadre de référence des compétences numériques (en voici la version quasi définitive du dernier CSE), déclinaison du référentiel européen DIGCOMP, qui va être très prochainement publié officiellement. Bien plus complet que le B2i ce référentiel s'organise en cinq domaines et seize sous domaines de compétences. Ces 5 domaines sont : information et données ; communication et collaboration ; créations de contenus ; protection et sécurité ; environnement numérique.
 
 
Concrètement à l’école

Le cadre de référence des compétences numériques s’appliquera à la rentrée 2019 de l’école primaire au lycée.
À partir du collège, la plateforme PIX sera un appui pour travailler ces compétences et les certifier en 3ème et en terminale.
Pour l’école primaire la plateforme n’étant pas encore adaptée et les équipements numériques étant souvent nettement insuffisants, des documents d’aide et d’accompagnement devraient être prochainement disponibles. Le SE-Unsa a obtenu que le bilan des compétences numériques à l’élémentaire se limite à une appréciation en fin de CM2 pour faire le lien avec le collège. Cela ne signifie pas que ces compétences ne sont pas travaillées et développées à l’école, mais qu’on prend en compte la faiblesse de l’équipement numérique au primaire et la quasi-absence de formation des PE dans le domaine du numérique, surtout depuis le recentrage des animations pédagogiques sur les fondamentaux !
Au collège il y aura un bilan de fin de cycle en 6ème et une certification en 3ème, et au lycée une certification en terminale. Contrairement au B2i qu’on obtenait ou pas, la certification PIX situe chaque élève dans les 5 domaines sans couperet et avec la possibilité de toujours améliorer son niveau au fil de son parcours scolaire et au delà.  
 
 
 
L'avis du SE-Unsa

PIX est un projet ambitieux et durable qui devrait s’adapter aux besoins en fonction des évolutions techniques et culturelles à venir du numérique. Nous militerons pour qu’il couvre aussi les besoins des élèves du primaire dans les années à venir, et qu’il soit accompagné de politiques volontaristes d’équipement raisonné et de formation adaptée pour les enseignants.