8 novembre, journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire

| popularité : 5%
Il s'agit de la quatrième édition et la lutte contre le harcèlement scolaire est toujours d'actualité.

Les élèves victimes de harcèlement représentaient en 2015 environ 6 % des enfants scolarisés. Ils voient plus souvent leur scolarité fragilisée, en effet les violences physiques ou psychologiques dont ils sont victimes leur font perdre estime de soi et confiance en soi.

Le harcèlement scolaire n'est pas forcément facile à voir car il est plus insidieux qu'une bagarre. C'est pour cette raison que l'action principale doit se porter sur la prévention. Une école qui inclut tous les élèves, c'est une école qui éduque à la tolérance, à la curiosité, c'est une école qui mélange. Les ponts que nous pouvons créer entre les individus dans le système scolaire sont l'assurance d'une société moins xénophobe et plus encline à accepter l'altérité.

Le SE-Unsa considère que le ministère doit former ses personnels à la lutte contre le harcèlement, aussi bien en formation initiale que continue. Pour cela, des formations de formateurs doivent être prévues en amont ainsi qu'un volet conséquent sur la psychologie de l'enfant et de l'adolescent au sein des ESPE. L'instauration de cette journée de lutte est donc loin d'être suffisante pour que le harcèlement scolaire soit traité à la racine.